La pêche artisanale sénégalaise à l’épreuve de la cogestion : le local désormais comme échelle de planification des politiques de pêche

Translated title of the contribution: Senegalese artisanal fishing put to the test of the co-management: the local now as a planning scale for fishing policies

Elhadj Deme, Patrice Brehmer

    Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

    Abstract

    L’objectif de cet article est de présenter les potentiels et les limites de la cogestion des pêcheries artisanales au Sénégal. La méthode a consisté à mener un long travail d’investigation dans les différents Conseils locaux de pêche artisanale (CLPA) implantées le long de la côte sénégalaise. Les outils de la collecte soumis aux acteurs de la pêche et leaders des CLPA se sont focalisés sur 40 indicateurs inspirés de la littérature scientifique. Ces indicateurs sont répartis en trois catégories « gouvernance », « systèmes naturels », et « populations et moyens de subsistance ». Ils couvrent toutes les dimensions de la cogestion telle que mise en œuvre au Sénégal. L'analyse révèle que les CLPA peinent à assumer pleinement le rôle de leadership qui leur est assigné par l'État et leur base sociale. Compte tenu de leur dépendance financière vis-à-vis de l'État et des partenaires au développement leur capacité d'influence reste faible et leur positionnement sociopolitique limité. Cette faible affirmation au niveau local est également liée à la fragilité de leur base organisationnelle qui compromet finalement leur performance économique et écologique. Le cadre de gouvernance locale est marqué par la superposition de plusieurs entités locales (GIE et associations) sans coordination et évoluant dans une logique de concurrence. Malgré ces limites, principalement d'ordre organisationnel et économique, la cogestion de la pêche artisanale présente des potentialités. Au-delà de se positionner comme un nouveau cadre local pour la gestion des pêches, les CLPA ont initié une recomposition de l'architecture institutionnelle locale et constituent des espaces pour la construction d'initiatives techniques (pour la durabilité des ressources halieutiques), et socio-économiques (pour l’amélioration des moyens d’existence
    des acteurs de la pêche). Globalement, la gouvernance des pêches au Sénégal est partagée entre une gestion directive qui s'effrite progressivement là où la nouvelle forme (cogestion) tarde à s'imposer efficacement.
    Translated title of the contributionSenegalese artisanal fishing put to the test of the co-management: the local now as a planning scale for fishing policies
    Original languageFrench
    JournalRevue Governance
    Publication statusAccepted for publication - 21 Apr 2022

    Keywords

    • participation
    • Sénégal
    • décentralisation
    • pêche
    • gouvernance

    Fingerprint

    Dive into the research topics of 'Senegalese artisanal fishing put to the test of the co-management: the local now as a planning scale for fishing policies'. Together they form a unique fingerprint.

    Cite this